Production d'énergie

Les flux rss du siteImprimer la page

Sur les exploitations agricoles plusieurs opportunités existent pour produire de l’énergie :

La méthanisation

La méthanisation est un principe simple qui consiste à mettre de la matière organique (en agriculture les effluents d’élevage) en absence d’oxygène (c’est l’anaérobie). Cette matière organique va se dégrader grâce à des micro-organismes qui fonctionnent en anaérobie.

En dégradant la matière organique, ces micro-organismes vont dégager des gaz, appelé le biogaz compsoé principalement de méthane : c’est la méthanisation. Ce biogaz va ensuite être valorisé.

Plusieurs valorisations sont possibles : la chaleur, la co-génération, ou encore le gaz.

Pour produire de la chaleur, le biogaz est envoyé dans une chaudière à gaz qui va produire de la chaleur.

La co-génération est un process qui fait tourner un moteur à gaz avec le biogaz, la chaleur du moteur est récupérée et valorisée (par exemple pour des chauffages d’habitation) et le moteur entraine une turbine électrique qui permet de produire de l’électricité et de l’envoyer sur le réseau électrique national. Enfin, pour valoriser le biogaz directement, il faut une conduite de gaz à proximité pour l’envoyer directement dans le réseau.

Le solaire photovoltaïque

Le photovoltaïque est une transformation directe de l’énergie portée par la lumière en électricité. Les bâtiments d’élevage peuvent être couverts avec des panneaux photovoltaïques qui vont produire de l’électricité. Cette électricité est ensuite revendue directement à EDF grâce à un raccordement sur le réseau.

Les recherches actuelles sur le photovoltaïque portent sur l’auto-consommation électrique.

Le Ministre de l’Ecologie Nicolas Hulot a annoncé une réduction des coûts de raccordement des énergies renouvelables allant jusqu’à 40%.

Lien vers le communiqué de presse.

L'éolien

La production d’électricité éolienne est possible au sein des exploitations agricoles grâce à la mise en place de micro-éolienne.

Il faut prendre en compte l’environnement autour de l’implantation de l’éolienne. En effet, trois échelles de lecture du paysage (en traçant un cercle autour de la future éolienne, sur une carte IGN) existent : 500m, 1km et 3km.

Les composantes paysagères suivantes sont importantes : la perception visuelle, la nature du tissu d’implantation, la topographie, la valeur patrimoniale, culturelle et touristique du site, la présence de zones naturelles protégées. Enfin, la machine est choisie aussi en fonction de l’insertion paysagère et du modèle (couleur, hauteur…).

Des aides à la mise en place d’éoliennes sont possibles, notamment par la Région Occitanie.

Le bois énergie

Le micro-hydraulique

Contact

Vous souhaitez un renseignement ?

Mélanie MASSEBEUF-LYOTARD

Responsable agronomie et énergie - Responsable d'équipe

Tél : 04 66 65 62 00

Chef de service référent

Amaury SOUCHON

Sous-Directeur coordination des actions techniques, Chef de service entreprise, territoire, et environnement

Tél : 04 66 65 62 00